Plinio Corrêa de Oliveira

Dans l’invocation de Notre-Dame du Perpétuel Secours, ce que l’on rehausse particulièrement n’est pas la Très Sainte Vierge Marie en tant que celle qui nous aide très fréquemment, avec libéralité et tendresse, mais plutôt le fait que cette aide est perpétuelle.

Aussi mal que nous agissions, aussi abusifs que nous soyons, aussi incroyable que soit notre ingratitude, aussi aiguë que soit le risque, aussi extraordinaire que soit le miracle imploré, aussi extrême et improbable qu’est l’aide demandée, pour autant que ce ne soit pas une mauvaise chose en soi, la Mère du Perpétuel Secours nous écoutera.

C’est donc la Mère qui se glorifie de toujours écouter, de toujours venir en aide, de toujours accueillir, de telle sorte qu’il n’y a pas une seule possibilité que nous, qui la prions, ne soyons pas secourus.

Elle peut même tarder à nous accorder ce que nous demandons, mais elle le fait pour, ensuite, nous donner au centuple, venant à nous les mains remplies de dons multipliés.

Heureux ceux que Notre-Dame tarde à assister!